Documents sur le TDAH à imprimer

Ces documents sont protégés par des droits d'auteurs.
Reproduction autorisée pour des fins non commerciales seulement.

Petite pensée pour notre environnement. SVP vous assurer de sélectionner le(s) bon(s) document(s) avant d'imprimer.

Derniers communiqués sur le TDAH

2019-07-10: Modification au répertoire des Codes des médicaments d’exception de la RAMQ concernant les psychostimulants à libération prolongée

Infolettre à l’intention des prescripteurs de médicaments d’exception des pharmaciens

L'été 2019 commence avec le soleil et une bonne nouvelle pour les professionnels impliqués en TDAH et leurs patients couverts par le programme d'assurance médicament de la RAMQ !

Suite aux recommandation de l'INESSS, la RAMQ a procédé à une modification au niveau de la codification pour les produits suivants, effective à partir du 10 juillet 2019 :

  • AMPHÉTAMINE (SELS MIXTES D’) Adderall XR et versions génériques
  • MÉTHYLPHÉNIDATE (CHLOHYDRATE DE) Biphentin
  • MÉTHYLPHÉNIDATE (CHLOHYDRATE DE) Concerta et versions génériques
  • LISDEXAMFÉTAMINE (DIMÉSYLATE DE) Vyvanse

Attention: Le MÉTHYLPHÉNIDATE (CHLOHYDRATE DE) Foquest n'est pas couvert par ce programme et ne fait donc pas partie de cette mesure.

La justification pertinente concernant le remboursement de ces produits selon le programme médicament d'exception change de code et devient, à partir du 10 juillet 2019:

Code SN280 : Pour le traitement des personnes avec un trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité.

Ce changement dans l’indication correspond aux recommandations d'experts indiquant la non pertinence clinique d'exiger un essai préalable avec un psychostimulant à courte action (caddra.ca)

Cette modification amène le retrait des codes SN103 et SN132 et la création d’un code unique SN280.

À partir du 10 juillet 2019, ces psychostimulants à longue action seront donc uniquement remboursés au moyen du code SN280 qui doit être indiqué sur la prescription.

Afin de permettre une transition, la RAMQ a prévu ces exceptions :

  • Pour éviter une interruption de remboursement pour les personnes ayant obtenu le remboursement par le biais des codes SN103 et SN132 au moins une fois au cours des 6 mois précédant le 10 juillet 2019, la Régie a émise des autorisations de paiement jusqu’à la fin de la validité de l’ordonnance active.
  • Pour les personnes n’ayant jamais obtenu le remboursement d’un psychostimulants à longue action mais qui présentent une ordonnance porteuse du code SN103 ou SN132, le remboursement est permis si l’ordonnance est facturée à la Régie avant le 26 septembre 2019. De plus, la facturation sera permise jusqu’à la fin de la validité de l’ordonnance.